Eye tracking : Façon dont les internautes lisent les pages web en 2020

5 mai 2020 Virginie

Eye tracking : Façon dont les internautes lisent les pages web en 2020

Etude Nielsen sur le eye tracking

Un rapport vient d’être publié par le groupe Nielsen Norman concernant le comportement des internautes lors de la navigation sur une page web.

Cette analyse s’appuie sur  de nombreuses études réalisées durant  les 13 dernières années sur un panel de plus de 500 participants en Chine et aux US, considérant plus de 750 heures d’eye tracking.

1ère observation : Les internautes ont tendance à scanner une page sans la lire .

Cet usage perdure depuis 23 ans. Les internautes souhaitent trouver rapidement l’information recherchée.

L’étude souligne les 4 facteurs qui justifient le temps passé par un utilisateur lorsqu’il se retrouve face au contenu d’une page web :

  • Sa motivation
  • l’importance de l’information présente sur la page
  • le sujet initial de sa recherche,
  • son niveau d’attention – ou d’inattention,
  • ses caractéristiques personnelles et sa façon de naviguer sur une page web (tendance à scanner ou porter attention aux petits détails)

Cette étude souligne la nécessité d’adapter la rédaction du contenu d’un site web en fonction du comportement des internautes cibles, afin de mieux répondre à leurs besoins.

Voici quelques recommandations concernant le eye tracking pour vos pages web:

  • Utiliser des en-têtes et de sous-titres clairs et lisibles pour organiser votre texte avec des intertitres. Ainsi, les titres permettent aux internautes de trouver rapidement ce qui les intéresse lors du scan d’une page.
  • Intégrer les informations essentielles en haut de votre page web afin de permettre une compréhension rapide du contenu par les internautes.
  • Utiliser des éléments de mise en forme, comme des listes à puces et des graisses sur les textes afin de permettre aux yeux de visualiser rapidement les informations les plus importantes de votre page.
  • Employer un langage simple et  structurer des phrases courtes  pour visualiser un contenu concis et lisible.
  • La richesse des SERPs a changé le comportement des internautes. les internautes ont tendance à présent à ne plus lire de façon linéaire les pages de résultats de google mais scannent ces pages sur le modèle du flipper, en rebondissant de blocs en blocs entre les différents éléments proposés sur une SERP.

Les fonctionnalités dans les résultats de recherche ont différents impacts sur le comportement des internautes. Elles peuvent :

  • les images
    • Agissent  comme des « panneaux de signalisation » . Elles permettent à l’utilisateur de vérifier que la réponse proposée correspond bien à sa requête initiale. Il est donc essentiel de bien choisir ces visuels.
    • Orienter l’attention de l’utilisateur sur les éléments de la SERP, avec le poids important des visuels qui attirent le regard dans différentes directions, ce qui entraîne le mouvement du flipper

Tout comme une tondeuse à gazon, en arrivant sur des sections de contenus, l’œil va parcourir le contenu de manière méthodique, en commençant de gauche à droite, puis, va descendre sur la ligne suivante et poursuivre sa lecture de droite à gauche, et ainsi de suite.

Par ailleurs, sur une page de produit, l’œil va procéder exactement pareil, en naviguant de l’image au texte, puis de nouveau du texte à l’image, dans un mouvement pareil à celui de la tondeuse à gazon.

Consultez l’étude du groupe Nielsen Norman

, , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *